Les effets physiologiques et énergétiques de l’hiver

Elle est arrivée, la fameuse heure d’hiver !

 

Baisse des températures, humidité, perte de sommeil… Des changements dans notre environnement qui ont des effets physiologiques importants, nous demandant de nous adapter et de mobiliser nos ressources.

Pour nous aider à maintenir un bon niveau de santé durant cette période, se faire masser nous apporte des bénéfices multiples.

 

Le massage nourrit la peau fragilisée

 

Le climat hivernal aura tendance à assécher la peau : face à la baisse de température, le corps va privilégier la circulation vers les organes vitaux pour conserver sa chaleur. La peau est donc

moins nourrie et irriguée, et perd sa protection et son hydratation.

 

Par l’utilisation d’huiles végétales riches et des mouvements facilitant un nourrissage en profondeur, le massage va nourrir la peau, l’assouplir et la protéger.

 

L’ensemble des mouvements va favoriser l’afflux sanguin et l’oxygénation des tissus qui se retrouvaient comme étouffés.

 

 

 

Le massage permet de retrouver de la vitalité

 

Le décalage du changement d’heure créer un manque de sommeil qui peut engendrer chute de l'attention, de la nervosité mais également une fatigue morale. Le massage, par la multiplication des points de contacts, va activer les mécanos-récepteurs qui vont permettre au corps d’augmenter une hormone essentielle au bien être : la sérotonine !

 

Le massage offre une évasion mentale

 

Dans cette période de grisaille parfois le moral est en berne, et on peu rêver de farniente sur la plage et de soleil sur notre visage ! Le massage est un voyage immédiat, une excursion dans ses sensations, un temps suspendu…

On se pose, on prend soin de soi, et on se laisse porter par les massages traditionnels qui appellent déjà à s’évader : hawaïen à l’huile de coco, indien à l’huile de sésame, balinais…

 

En 1 heure, on est parti à l’autre bout du monde, et ça fait un bien fou !

Écrire commentaire

Commentaires: 0